Le Grand-Moulin

Retour page
Patrimoine rural

A quelques kilomètres à l'ouest de Tours, sur la commune de Ballan-Miré, au milieu de l'un des affluents de la Loire, le Cher, se situe le Grand Moulin de Ballan, dont l'origine de la construction remonte à 1515-1520.
La masse imposante de la construction se dresse au centre de la rivière et est reliée à la rive par une

Ce moulin fut construit par Jacques de BEAUNE SEMBLANCAY , seigneur de la Carte, qui fut le trésorier d'Anne de Bretagne,  femme de Charles VIII, et le surintendant des Finances de Louis XII, qui fit réalisé le chateau de la Carte, situé à une distance de 4 km environ et  dont dépendait cedit moulin jusqu'à la révolution.

Croquis d'après  David Jones

Donateur Jacque de Beaune
Vitrail Eglise Semblancay

Il demeure l'un des seuls témoins des derniers moulins-pendants qui furent construits du XVè au XIXème siècle, sur les rivières naviguables de France, à fortes fluctuations d'eau.
En Touraine,  il s'agit du seul moulin qui ait conservé un aspect d'origine présentant une architecture molinesque imposante, si toutefois on fait abstraction des ajouts faits lors des années ainsi qu'un certain délabrement du tuffeau et des ardoises de toiture, dus à l'usure des temps.
En juillet 1499, Louis XII fit paraitre les lettres patentes érigeant le domaine de la Carte et de Ballan en chatellenie. Ces lettres furent confirmées par d'autres lettres patentes, données à Lyon, le 14 Août 1501, dans lesqueslles Jacques de Beaune se fit reconnaître comme "fondé en moullins et fours banaux". Le 20 février 1513, Jacques de Beaune rendit un  aveu à Guillaume de la Marche,seigneur de Montbazon, son suzerain, dans lequel il inclut l'emplacement d'un moulin et les droits de banalité s'y rapportant.
Le Cher était , à cette époque, soumis à un régime spécial, sous l'autorité de la "communauté des marchands fréquentans la rivière de Loyre et les fleuves descendans en icelle"; cette communauté avait un pouvoir presque absolu pour l'administration du bassin de la Loire et de ses affluents,grâce à une sorte de délégation de l'autorité royale. Par exemple, il fallait une autorisation pour toute construction, tout travail, devant être effectués sur les rivières.

Suites de texte